Le Gris du Gabon

Le Gris du Gabon

 

gris1.png 

             

                         Famille       Psittacidés

                        Genre         Psittacus erithacus erithacus

 

Il existe deux sous espèces

                                              Psittacus erithacus erithacus

                                              Psittacus erithacus  thimneh

 

D’autres scientifiques considèrent qu’il existe une troisième sous espece

                                              Psittacus erithacus princeps

 

   Nous allons nous limiter au Psittacus erithacus erithacus en captivité élevé par les parents plus couramment

   appelé Gris du Gabon ou bien Jaco.

 

1) Aspect Général

 

   Le bec, robuste et massif est d’un noir luisant.

   La langue est noire ainsi que la cavité buccale.

   Le plumage est tout en dégradé de gris jusqu’à la queue, rouge vif.

   Les yeux sont noirs à la naissance, puis gris jaune dorés à jaune plus ou moins vifs suivant l’âge.

   Le pourtour des yeux, et la cire sont dénudés et blanchâtres avec quelques filaments fins et blancs.

   Les plumes de la tête et du cou sont gris clair ourlées de blanc, leurs donnant un aspect écaillé.

    Le gris clair s’assombrit en gris ardoise sur le reste du corps et les rémiges primaires et secondaires ainsi que

    sur la poitrine. Les plumes des flancs et du ventre, du croupion sont courtes et gris argenté.

   Comparativement à d’autres perroquets la queue est courte, carrée et d’un rouge vif.

    Les pattes sont gris moyen a gris foncé parfois noires.

    Les ongles sont noirs et recourbés, parfois ils possèdent un ou deux ongles couleurs chair.

    Les doigts ont une disposition zygodactyle : les deux doigts externes sont vers l’arrière et les deux doigts internes vers

    l’avant. Il existe de nos jours en captivité des mutations même si ce n’est pas très courant, mutations lutinos,

   cinamon, rouge et grise plus ou moins claire avec du blanc.

   Le gris d’Afrique produit une poudre pour entretenir son plumage

 

2) Taille et Poids

 

  La taille moyenne est de 33 cm, elle peut varier de 39 cm a 40 cm.

  Les ailes mesurent de 232 à 259 mm, la queue de 79 a 95 mm, le bec de 32 a 39 mm.

  Le poids généralement compris entre 400 et 490 g peut atteindre 600 g voire 700 g.

 

Remarque

   La taille des oiseaux et l’intensité du gris du plumage varient de façon importante en fonction de

   l’origine géographique (Afrique centrale).

 

3) Dimorphisme sexuel

 

   Le dimorphisme sexuel est très peu prononcé, les mâles et les femelles étant très ressemblants certains

          professionnels arriveraient à faire la différence mais pour être sur du résultat, il existe des méthodes de sexage

          beaucoup plus fiable :

a) par ADN avec les plumes, le sang, voir sur la coquille d’œuf a la naissance.

b) par endoscopie cette technique nécessitant l’anesthésie des oiseaux.

 

4) Alimentation des Gris  du Gabon

  De très nombreux produits sont proposés en animalerie ou bien sur Internet pour son alimentation, ils ne seront donc

  pas détaillés ici, chaque éleveur ou chaque propriétaire ayant sa recette personnelle.

  Un régime alimentaire doit être obtenu avec un bon mélange de graines de qualité, de croquettes ou extrudés et

  impérativement avec l’association de légumes et fruits quotidiennement ce qui est une importante source de vitamines,

  lorsque l’oiseau accepte d’en consommer. 

  Certains éleveurs ou propriétaires de gris compensent ce manque de nourriture de fruits et légumes par un apport en

  vitamines à mélanger dans les graines ou à dissoudre dans l’eau  tous les jours.

  Le but étant d’apporter à l’oiseau une alimentation saine et  équilibrée.

 

   En ce qui concerne les fruits voici un certain nombre :

 - Pommes,

 - Poires,

 - Bananes,

 - Kiwis,

 - Abricots,

 - Cerises,

 - Figues.

   Et suivant la saison :

 - Litchis,

 - Figues de barbarie,

 - Tamarins,

 - Caramboles,

 - Grenades.

   Fruits secs tout l’année : 

 - Noix,

 - Noisettes,

 - Noix de cajou,

 - Cacahuètes crues.

  Légumes :

- Citrouilles,

- Potirons,

- Courgettes,

- Carottes,

- Choux,

- Brocolis,

- Patates douces cuites.

 

   A ce régime non exhaustif se rajoute des graines trempées ou germées deux à trois fois par semaine en temps normal

   et tous les jours pendant la reproduction car ces graines servent également au nourrissage des petits.

 

Remarque personnelle : 

Le gris du Gabon en captivité est très gaspilleur avec la nourriture et descend très rarement au sol

pour se nourrir ou ramasser les graines tombées

 

 5) Reproduction

    On peut remarquer qu’en captivité, il ne suffit pas de mettre un mâle et une femelle dans la même cage (ou volière)

    pour qu’un couple se forme au contraire les gris du Gabon sont très difficiles dans le choix d’un partenaire.

    Les gris du Gabon comme la plupart de psittacidés sont monogames et forment un couple en général pour la vie.

    Les femelles peuvent pondre a n’importe quelle période en captivité avec un pic très fort en fin d’année voir début

    d’année (décembre a février). La maturité sexuelle survient vers l’age de quatre à cinq ans.

 

6) Nid et Ponte

 

    Les dimensions du nid peuvent varier autours de 40x40x60 certains utilisent des nids en bois d’autres en pvc ce

    qui ne semble pas gêner pour la reproduction, il faut mettre une bonne couche de copeaux de bois au fond, hêtre

    non traité.

   On observe quand le couple est prêt a l’accouplement par les contact entre les deux oiseaux et une sorte de parade

   du mâle qui se pavane devant la femelle en se déplaçant sur le perchoir, la tête baissée, le cou tendu, la queue en

   éventail, les ailes pendantes puis le mâle réalise une petite danse nuptiale devant la femelle en tournant en rond

   avec des petits bruits.

   L’accouplement a bien souvent lieu le matin de bonne heure le mâle monte sur la femelle et l’insémination a lieu par

   accolement des cloaques ceci a plusieurs reprises dans la journée et jours suivants.

   La femelle pond au bout de quelques jours de l’accouplement  entre 3 et 4 jours en général trois œufs parfois quatre à

    intervalle de 2 à 3 jours entre chaque œuf.

gris2.png

gris3.png

 

    Les œufs sont ovoïdes et mesurent à peu près  39x31 mm et la couleur de l’œuf est blanche.

    Généralement la femelle commence à couver a partir du deuxième œuf. Cette couvaison et faite exclusivement par

    la femelle pendant une période de 28 a 30 jours. Les femelles sortent très peu du nid pendant cette période juste

    pour se nourrir, boire et libérer leurs intestins.

    Parfois les mâles vont dormir la nuit auprès de la femelle dans le nid.

    Au bout des 28 à 30 jours les poussins naissent en brisant la coquille a l’aide du diamant au bout de leurs becs

    (petite proéminence conique très dure au bout du becs qui disparaît quelques temps après l’éclosion).

    Les poussins naissent aveugles et juste avec un léger duvet blanchâtre sur une peau rose et fine parfois avec des

    petites taches noires. Les pattes et le bec étant la plupart du temps de couleur chair quelques fois plus noir.

    Les nouveaux–nés  pèsent de 14 g à 16 g et mesurent autours des 5 cm.

gris4.png

gris5.png

  Seule la femelle les nourrit pendant la première semaine étant elle-même nourrie par le mâle qui se gave de tous les

  aliments disponibles, les rumine longuement puis gave la femelle qui a son tour régurgite la pâtée aux petits.

   Apres une bonne semaine le mâle se joint a la femelle pour nourrir les petits.

   Vers 12 à 15 jours les petits commencent à ouvrir les yeux et le bec commence à devenir noir.

   C’est le moment du baguage qui s’effectue vers 14 à 17 jours avec des bagues de diamètre 11

 gris6.png   A 10 semaines le plumage est presque complet et les oiseaux quittent le nid entre la douzième et quatorzième semaine

   mais ne seront capables de manger seuls qu’après deux à trois semaines plus tard.

   Le sevrage intervenant a peu près entre trois a quatre mois après la naissance.

 

 

    Petits gris élevées par leurs parents prêts à quitter le nid

gris7.png

                                                                      

Petits gris élevée main vers 8 semaines

                                                                                                                                   gris8.png                                        

                                                                                                                                   

7) Principales Pathologies


  Les affections principalement rencontrées chez le Gris du Gabon sont :

- Des pathologies respiratoires : chlamidioses, aspergilloses, rhinites, et sinusites.

- La PBDF : Psittacine Beak and Feather Disease.

- La PDS  bien que très rare

- La maladie de Pacheco

 

Comportementales : 

 

  Principalement le picage.

  Affections lies principalement à des déséquilibres alimentaires.

  La chlamidiose est la maladie des perroquets la plus célèbre en raison du danger quelle représente pour l’homme en tant

  que zoonose.

 

 

Parasitoses :

 

   Les perroquets maintenus à l’intérieur sont moins affectés que les oiseaux en volières qui doivent être traités contre

   les parasites (Vermifuge) deux fois par an.

 

8) Espérance de vie

 

   La longévité en captivité est de l’ordre de 50 a 60 ans

   La durée de vie dépend bien sur des conditions de captivité (alimentation équilibrée, soins, pathologies)

 

9) Comportement

 

   Le gris du Gabon est considéré comme les meilleurs oiseaux parleurs, leur capacité d’imiter la voix de l’homme,

   d’autres animaux et toutes sortes de bruits qui les entourent est très surprenante.

   Par ailleurs le gris du Gabon en captivité choisira un partenaire parmi les habitants de la maison auquel il s’attachera

   fortement excluant les autres personnes allant même jusqu’à l’agressivité à leur encontre par des coups de becs

   vengeurs.

 

  Punir un perroquet est la pire méthode pour parvenir à ses fins.

   Le perroquet  Gris du Gabon est très sensible et aussi très revanchard et a une excellente mémoire des mauvais

   traitements qu’on peut lui infliger et contrairement à ce qu’on peut parfois lire l’oiseau peut s’attacher à un homme

   ou bien a une femme sans tenir compte du sexe et se montrer très jaloux voir tyrannique.

 

10 ) Boisson

 

   L’eau fraîche doit être présente en permanence et on peut rajouter de l’extrait de pépin de pamplemousse (Les pépins

   de pamplemousse fabriquent une substance antibiotique tout en étant un produit nature)

 

11) Réglementation

 

   En tant qu’animaux considérés juridiquement appartenant a une espèce non domestique, le commerce, a circulation,

   la détention et l’élevage du gris du Gabon sont soumis a une réglementation complexe, comprenant les lois

   internationales, européennes et nationale de protection des espèce. 

 

  Classé en annexe II B de la convention de Washington

 

L’élevage du gris du Gabon nécessite un certificat

de capacité délivré par la DDPP de votre département

                       

 

                                                                                                             Antoine FERNANDEZ

 

 

animaux-156.gif

©Copyright "Entente Toulousaine Ornithologique" 2013, tous droits réservés

 

 

 

L'ARTICLE DU MOIS

 

Les chats tuent des milliards d'oiseaux

 

  • Article du Figaro publié 31 01 2013

 

 

                                                      

Lire la suite ...