A.B.C. DE L’ELEVAGE DU BOUVREUIL

A.B.C. DE L’ELEVAGE DU BOUVREUIL

 

PREMIERE PARTIE

 1. Acquisition de l’oiseau

Le tout premier critère, c’est le bon choix de vos oiseaux lors de l’achat. L’oiseau doit répondre aux critères imposés par le « standard de la C.O.M.».

Pour rappel, la forme (la rondeur du bouvreuil) et la grandeur (entre 14.5 et 16 cm) sont les premiers critères à observer (bouvreuil ponceau).

Regardez bien les oiseaux que l’on vous présente car il faut éviter :

  • Une calotte dentelée dans la nuque,

  • Une bavette irrégulière sous le menton,

  • Des reflets blanchâtres en-dessous des yeux,

  • Une couleur de poitrine marbrée et irrégulière,

  • Des barres alaires n’allant pas jusqu’au bout de l’aile et ou irrégulières,

  • Creux dans la nuque et dans le manteau,

  • Mandibule inférieure gris clair

Tout ceci est valable aussi pour les femelles.

2. Quel habitat pour vos oiseaux ?

A – volières extérieures

  • Règle d’or : construction avec matériaux durables (protection contre l’humidité et les grands vents).

  • Construire des volières fonctionnelles (par couple).

  • Fondations : murets maçonnés sur lesquels les parois de la volière viendront se placer suivant les points d’encrage qui y seront fixés.

  • Le fond de la volière devra être très sec (volière complément couvertes) car les sols humides sont sources de bactéries et fatales pour vos oiseaux. Donc il est préférable, après isolation du sol (plastique) de couler une dalle de béton. C’est aussi une protection afin d’éviter les visiteurs indésirables.

  • Une toiture solide, bien attachée sans ouverture (attention au vent). Suivant les matériaux utilisés, la température intérieure, en période d’été, peut-être importante, et nous vous conseillons de la protéger par une couverture de plantes naturelles et vivaces comme le lierre, la glycine, le chèvrefeuille, ou encore la vigne-vierge.

  • La cloison arrière doit être robuste et ne peut laisser passer ni courant d’air, ni de l’humidité. N’oublier pas d’arborer l’extérieur afin d’apporter un peu d’esthétique (conifères) vis-à-vis des voisins.

  • N’oublier pas de donner à vos volières l’orientation idéale (Sud-Est).

  • En période des grands froids, il est important de protéger la devanture par des panneaux amovibles en plexi ou plastiques.

  • Fond des volières, nous avons plusieurs possibilités que le commerce nous présente. A tout prix, il faut éviter l’humidité.

 

B – Les cages d’élevage intérieures

Un bon conseil, afin d’éviter tous problèmes d’hygiène et obtenir des grandes facilités d’entretien, tournez-vous vers les professionnels qui vont vous présenter un matériel complet et adapté à votre élevage. Vous gagnerez à tout coup.

 

C – Le matériel de nidification.

Le nid doit être adapté à l’élevage et placé dans un environnement naturel (branches de sapin, genets, etc…)

Pour les matériaux, le commerce vous donne un choix important.

 

3. Quelle nourriture doit-on présenter ?

Les mélanges de graines doivent être appropriés à l’espèce.

Un bouvreuil a besoin de 5 à 6 grammes de nourriture par jour pour garder une condition sanitaire optimale.

C’est intéressant pour vous de revoir le tableau de l’alimentation naturelle du bouvreuil pivoine. La nature lui apporte une alimentation diversifiée en fonction des périodes (exemple : en mars et avril : les bourgeons – en période de mue : les baies de sorbier et les fruits rouges tel que fraises des bois, mûres, framboises.

Les graines germées.

Les pâtées

Le grit, l’os de seiche et le gravier

L’alimentation d’origine animale qui peut-être combinée avec la pâtée (vers de farine, pinkies, buffalos).

 

 

 

 

 

DEUXIEME PARTIE

 

La deuxième partie de notre étude est orientée vers la préparation de nos couples à l’élevage. (Travail à effectuer lors d’une réunion de club)

Suivant le questionnaire établi, ensemble vous allez y travailler et répondre en profitant d’avoir dans votre assemblée peut-être des éleveurs de bouvreuils.

  1. En période de repos

Où vivent nos mâles et nos femelles ? Sont-ils séparés ?

 Comment sélectionner les couples ?

 Quand les plaçons-nous dans les box d’élevage ou cages d’élevage ?

A l’extérieur :

A l’intérieur (temps lumière) :

Le régime alimentaire (ne pas oublier les plantes sauvages) :

  

 

 

 

alimentation du bouvreuil

 

 

  1. Période d’accouplement

Peut-on placer un mâle avec plusieurs femelles ?

 

Quand présente-t-on le matériel de nidification ?

 

Pendant la ponte que fait-on avec les œufs ?

 

Pendant la couvaison, où est le mâle ?

 

  1. Période d’élevage

Où est le mâle ?

 Qui nourrit les jeunes ?

 Quel est le régime alimentaire, a-t-il changé ?

 Visitez-vous le nid tous les jours ?

 Après l’éclosion des oisillons, y a-t-il des problèmes à éviter ?

Si oui, lesquels ? (mort au nid)

 Quand faut-il baguer les jeunes ?

 Quand les jeunes sortent du nid, que doit-on faire ?

 Quand faut-il les séparer des parents ?

 La mue juvénile commence à quel moment ?

 Comment colorer nos mâles ?

Naturellement (alimentation : voir fiche ci-dessus)

Coloration artificielle :

 

A cette période, va-t-on rencontrer des maladies ?

Lesquelles ?

Remèdes :

TROISIEME PARTIE : exercice de génétique

 

Je suis émerveillé par la beauté de la mutation « brun- pastel ».

Ces oiseaux sont à un prix qui dépasse mon budget.

 

Petit exercice :

 Vous avez un couple de bouvreuil pour me faire la main.

 C’est un mâle ancestral qui est porteur de brun et une femelle pastel.

 Avec ce couple, aurai-je la chance un jour d’avoir dans un nid, un mâle brun pastel ?

 Si oui, après combien de temps ?

 Merci de donner la marche à suivre des accouplements pour y . arriver si cela est possible ?

Bonnes recherches

Francis Wathelet

Juge « européens et hybrides » A.O.B.

 

 

©Copyright "Entente Toulousaine Ornithologique" 2013, tous droits réservés

L'ARTICLE DU MOIS

 

Les chats tuent des milliards d'oiseaux

 

  • Article du Figaro publié 31 01 2013

 

 

                                                      

Lire la suite ...